alice et shiva spiritualite pouvoir des rituels ceremonie rite de passage conscience guerison symboles
Articles Spiritualité

4 bonnes raisons de pratiquer des rituels

Un rituel n’a pas forcément un caractère religieux, mais a presque toujours le goût du sacré. Lors d’un rituel, le vide du banal est soudain empli d’une énergie mystérieuse : celle du symbole, de la beauté pure, de gestes porteurs de sens.

Un rituel, en fait, c’est un acte ou une série d’actions réalisées avec cérémonie dans un but précis. Par exemple :
– se rassembler et chanter autour d’un feu pour célébrer l’arrivée de l’été
– purifier un lieu à l’aide de plantes séchées
– écrire ses objectifs pour les semaines à venir lors de la nouvelle lune
– afin de laisser derrière soi un épisode douloureux, rassembler ses proches dans un endroit que l’on aime, leur demander simplement d’être à l’écoute pour nous soutenir, et énumérer ce qui s’est passé et ce vers quoi l’on souhaite avancer. On peut joindre la symbolique à la parole en brûlant une lettre.

Que nous en ayons conscience ou pas, nous pratiquons tous des rituels. Ils vont du plus petit geste magique répété chaque matin à de grandes cérémonies initiatiques. Ils découlent d’anciennes traditions ou d’habitudes personnelles et intimes. Ils forment un espace codifié, réglé, et effacent tout sentiment de logique, d’analyse et de compréhension intellectuelle. Un rituel puise sa force dans le coeur et l’émotion et agit en profondeur, à l’intérieur de nous. Il se passe de toute dissection ou réflexion mentale. Il prend corps dans une autre dimension, accessible à notre âme, insaisissable pour notre tête.

Si la pratique des rituels refait un peu surface depuis quelques années, elle peut encore paraître brumeuse, étrange, voire effrayante. Pourtant, elle est loin d’être réservée à des extravagants et ne suppose pas d’adhérer absolument à des croyances.

Au contraire, nous aurions tous intérêt à pratiquer des rituels, seuls ou en groupe, car ils nous aident à renouer avec nous-mêmes et nous connectent à une forme de spiritualité, que chacun est libre de s’approprier. Quelles que soient vos croyances, pratiques ou habitudes, voici donc 4 bonnes raisons de pratiquer des rituels !

Recréer des rites de passage

Dans notre société actuelle, nous ne soulignons plus beaucoup d’étapes clés de nos vies par des rites de passage. Certains sont encore traditionnellement célébrés, mais se vident petit à petit de leur caractère sacré : anniversaire, mariage, enterrement, remise de diplôme… Pourtant, les rites de passage sont de grandes portes initiatiques qui marquent nos évolutions, nos apprentissages, nos places au sein d’un groupe, ou encore nos guérisons. Ils consolident nos avancées et nos transformations intérieures et balisent notre existence. Ils nous servent de repères et nous permettent ainsi de grandir et de devenir des êtres plus enracinés (et quand on est enraciné, on tient davantage face au vent !).

Nous pourrions par exemple marquer d’un rituel notre passage de l’enfance à l’âge adulte, nos premières peines de coeur, la guérison d’une longue maladie ou encore notre premier grand échec.

Frapper un événement du seau d’un rituel permet de l’ancrer dans notre esprit, de le digérer et de l’intégrer plus facilement, d’en retenir la substance instructive, d’accélérer les enseignements reçus, d’accepter, de faire le deuil ou de mettre un point final à un chapitre. Par un rituel, on peut remercier et honorer le passé ou tout aussi bien se préparer pour le futur. C’est aussi l’occasion de rassembler nos proches et de créer des liens forts avec eux.

Car pour éviter de garder des vieux fantômes dans nos coeurs (vous savez, cette peine qui ressurgit alors que vous pensiez l’avoir oubliée il y a des années ?) ou de se sentir perdus (suis-je vraiment un adulte ? Puis-je endosser cette responsabilité ?), nous avons besoin d’assimiler nos expériences (heureuses comme malheureuses) et de conscientiser les épreuves auxquelles nous sommes confrontés. Nous nous sentons souvent démunis face à un échec, un deuil, une rupture, on ne sait pas quoi faire, comment réagir, comment avancer… Or, les rituels, s’ils ne peuvent faire le travail de guérison à notre place, sont tout de même de très bons facilitateurs !

Exemple : convoquer vos proches et vous rassembler pour célébrer l’un de vos échecs. Chacun peut dire une parole encourageante, puis vous pouvez chanter ensemble pour vous concentrer sur une émotion positive. Chacun peut ensuite déposer un petit objet symbolique à votre attention, qui vous servira à confectionner une couronne de fleurs, un collier, une boîte à grigris… Vos proches, par leurs petits présents, apportent un soutien symbolique qui vous accompagnera sur votre route et vous rappellera que vos échecs sont fertiles !

– À lire aussi : Guérir et soigner, l’immense différence

Un moyen de rendre visible l’invisible

Bien sûr, dans certaines traditions les rituels font appel à l’imperceptible et à l’invisible : entités, magie, esprits alliés… Allumer une bougie ou faire danser la fumée d’une feuille de sauge qui se consume est alors un moyen de rendre visible une action invisible, considérée comme magique, et par là même de calmer et rassurer notre mental en lui disant : vois, sens, touche, c’est bien là.

On se sert aussi du caractère performatif du langage dans certains rituels : comme lors d’un mariage religieux, lorsque la seule parole permet d’unir un couple.

Mais il ne s’agit pas obligatoirement de coopérer avec des univers qui supposent de croire en leur existence. Les rituels concernent aussi simplement votre monde intérieur : votre inconscient. Cet espace qui semble impénétrable, et qui, pourtant, est si puissant. Y accéder permet de guérir des maux, de restructurer vos perceptions de la réalité ou encore de faire la paix avec des épreuves passées. Votre inconscient dirige votre vie bien plus que vous ne le pensez. Certaines pratiques, comme l’hypnose ou l’EMDR, permettent de voyager dans les strates de votre subconscient et de créer des ponts entre vos continents inconscient et conscient.

Et justement, les rituels sont aussi de superbes barques pour naviguer de l’un à l’autre. Il est ainsi possible de faire émerger des souvenirs ou des émotions bloquées jusqu’à votre conscience et d’envoyer jusqu’à votre inconscient l’acceptation, la libération ou le pardon. On opère alors un travail de nettoyage intérieur, personnel et intime.

Exemple : écrire une lettre de pardon à quelqu’un (ou à vous-même) puis aller la déposer dans une forêt, au pied d’un arbre en vous concentrant sur vos intentions. Vous laisserez symboliquement derrière vous la colère et le regret, par exemple.

– À lire aussi : Guide et exercices pratiques pour une spiritualité en toute simplicité

Quand l’émotion prend le pas sur la raison

Aujourd’hui, nous accordons bien plus de place à notre mental qu’à nos émotions et à notre coeur. Nous avons bien plus de discussions à propos de faits (t’as fait quoi hier ?) ou de stratégie (comment vas-tu faire pour financer ton projet ?), qu’à propos de sentiments (que ressens-tu pour cette personne ?) ou d’émotions (quelle émotion t’a traversé pendant cette dispute ?).

On anticipe, on décortique, on réfléchit… Pendant qu’on essaie de contenir nos émotions, de ne pas se montrer trop sensible, de ne ni trop pleurer ni trop rire, au risque de passer pour un original. Mais on le sait tous, la nature ne crée rien d’inutile : notre monde intérieur a donc une bonne raison d’être là.

À force de grandir dans le royaume de la raison, nous avons de plus en plus de mal à identifier et à comprendre notre intériorité. Et plus on essaie de lui échapper, plus elle se rappelle à nous avec violence : les émotions non gérées se transforment en maladie ou bouillonnent jusqu’à l’explosion. La colère nous brûle la peau, la tristesse nous serre la gorge, les regrets reviennent nous tordre le ventre des années plus tard…

Les rituels, eux, sont un bon moyen de s’intéresser à ces aspects délaissés. Voilà enfin un espace où nous pouvons éteindre le flot constant de notre tête pour se mettre à l’écoute de nos sensations, se laisser aller à ce que l’on ressent et adopter une posture d’authenticité et de sincérité envers nous-mêmes. Enfin, nous pouvons nous autoriser à être pleinement ce que nous sommes, à exprimer complètement nos émotions, à nous adresser les uns aux autres sans non-dits, sans détours rhétoriques. Et que cela fait du bien ! Se permettre de se reconnecter ainsi à soi-même peut même provoquer de grands changements intérieurs, vous redonner confiance en vous et confiance en les autres.

Les rituels créent aussi de forts ancrages émotionnels positifs, qui tissent comme une corde de rappel capable de vous guider lors de vos futures chutes. Plus tard, vous vous souviendrez de cet instant où vous avez réussi à vous libérer d’un blocage, où vous avez réussi à avoir un échange sincère avec un parent, où vous vous êtes senti valorisé, où vous avez compris les bénéfices d’un grand chagrin !

alice et shiva spiritualite pouvoir des rituels ceremonie rite de passage conscience guerison symboles

Remettre du sacré dans un quotidien désenchanté

Force est de constater qu’on ne passe plus beaucoup non plus de temps à célébrer simplement quelque chose pour le plaisir du beau. Prendre le temps de la sublimation n’est plus vraiment inscrit à nos emplois du temps.

Or, accorder un moment à la poésie du geste, c’est contacter au fond de soi un pouvoir millénaire (et propre à l’être humain) : celui de la symbolique. Car parfois, un symbole a bien plus d’effets qu’un raisonnement sans faille !

Pratiquer un rituel, c’est regagner un peu d’humilité en acceptant de ne pas tout comprendre, c’est retrouver le goût du sacré et donner un sens plus large à l’existence, c’est incarner un peu plus notre condition humaine en réenchantant ses aspects les plus merveilleux comme les plus terribles.

C’est réveiller notre capacité à nous émerveiller. C’est doubler la vie d’un sens plus profond que celui du quotidien. C’est, l’espace d’un instant, offrir de nouvelles perspectives à notre existence et développer un rapport plus spirituel à elle. C’est plonger dans un temps presque méditatif et percevoir la subtilité insoupçonnée des choses.

Nous sommes des êtres qui faisons bien plus que dormir, se nourrir et se reproduire. Nous cherchons un sens, nous imaginons, nous inventons des légendes, observons avec fascination l’immensité du cosmos, nous dessinons, chantons, dansons, façonnons des objets pour pouvoir les contempler et pour exorciser une idée, un ressenti, une expérience…

Réaliser un rituel, c’est aussi reconnaître notre pouvoir créateur, c’est honorer la nature et remettre entre ses mains une part de notre chemin. C’est rassembler les forces de chacun pour créer, ensemble, une expérience de beauté et colorier les contours parfois trop ternes de l’ordinaire.

Exemples : rituels pour célébrer les saisons et sabbats : Imbolc, Ostara, Beltane, Litha ; créer votre propre rituel pour fêter la pleine lune.

– À lire aussi : 5 nouveaux regards sur la prière

Quelques exemples de rituels

Rituel pour la colère :
Écrire sur des bouts de papier les causes de votre colère, aller courir ou danser pour faire sortir l’énergie de votre colère, crier si vous en avez envie. Puis allumer un feu (en toute sécurité bien sûr !) et y brûler chaque papier, tour à tour, en les lisant à haute voix et en commençant par “je laisse derrière moi…”.

Rituel pour le deuil :
Allumez une bougie à la tombée de la nuit et adressez-vous à la personne décédée (dans votre tête ou à haute voix) : vous pouvez commencer par la remercier pour tout ce qu’elle vous a apporté, puis lui dire que vous l’autorisez à partir, que tout ira bien pour vous et pour elle. Lorsque vous avez terminé, soufflez sur la bougie.

Rituel pour l’abondance :
1) Danser et chanter en ronde avec vos proches pour fêter une naissance. Tour à tour, formuler chacun une parole ou un souhait positif pour l’enfant.
2) Chez vous, seul, écrivez une lettre de gratitude à tous vos succès puis, sur une autre page, écrivez trois intentions positives pour le futur. Déposez ces intentions dans votre jardin ou sur le rebord de votre fenêtre, afin de symboliquement leur permettre de se produire.

alice et shiva spiritualite pouvoir des rituels ceremonie rite de passage conscience guerison symboles



J’espère que cet article vous aura donné envie d’un peu plus ritualiser les étapes clés de votre vie !
Dites-moi en commentaire si vous pratiquez des rituels,
Je vous embrasse,
Laurine

N’hésite pas à partager cet article s’il t’a aidé,
et si tu veux entrer un peu plus dans mon monde

tu peux me retrouver sur Facebook, Instagram, Pinterest et Hellocoton
ou t’inscrire à la newsletter pour recevoir un message inspirant par mois !

>> Et pour aller plus loin, découvre gratuitement mon ebook <<
Kit d’urgence anti-déprime et anti-stress

Photos © Artem Beliaikin

You Might Also Like...

12 Comments

  • Reply
    slowandcute
    19 juillet 2019 at 15 h 03 min

    Merci pour ce très bel article… J’ai réinstaurer des rituels dans ma vie depuis quelques années. C’est salvateur. Ton article me parle beaucoup. Je vais faire prochainement un article sur mes rituels slow. Je mettrai un lien vers ton article pour comprendre les tenants et aboutissants (si on peut dire) des rituels. MERCI <3

    • Reply
      Alice & Shiva
      20 juillet 2019 at 12 h 13 min

      Merci beaucoup ! Hâte de découvrir ton article 🙂 A très vite

  • Reply
    Lauriane MakeItNow.fr
    19 juillet 2019 at 15 h 40 min

    Merci beaucoup pour ce partage; J’ai dévoré ton article vraiment très intéressant et inspirant. ce weekend je vais faire le rituel pour l’abondance. 🙂

    • Reply
      Alice & Shiva
      20 juillet 2019 at 12 h 13 min

      Merci beaucoup Lauriane, je suis ravie qu’il t’ait plu ! Et je te souhaite un beau rituel pour ce week-end 🙂 A très vite

  • Reply
    Farah
    20 juillet 2019 at 21 h 38 min

    J ai lu ton article avec beaucoup d’intérêt ! Je ne suis pas sûre de croire au mystique, cependant je rejoins de plus en plus les raisons que tu décris, se recentrer sur ses émotions, sur des événements, prendre du recul ou marquer une transition. Merci pour ces mots inspirants !

    • Reply
      Alice & Shiva
      21 juillet 2019 at 15 h 14 min

      Merci Farah ! En effet, on y met chacun ce dont on a envie et on n’est pas du tout obligé d’y voir quelque chose de mystique 🙂

  • Reply
    Les secrets de Mia
    21 juillet 2019 at 22 h 44 min

    C’est un joli retour aux sources que cet article !! Il nous rappelle ce que nous sommes en notre fort intérieur et que le raisonnable ne fait pas tout !! Merci pour ces mots, je vais tenter de mettre en place des rituels de passage pour ma fille !!

    • Reply
      Alice & Shiva
      22 juillet 2019 at 10 h 48 min

      Merci Mia, bons rituels à toi alors ! 🙂

  • Reply
    ornellastro
    23 juillet 2019 at 8 h 26 min

    Je suis 100% d’accord. Les rituels sont des portails magiques favorisant l’accès à un état, ou un besoin. Ils permettent des d’invoquer les forces en règles pour nous emmener quelque part dans une direction désirée.

    • Reply
      Alice & Shiva
      23 juillet 2019 at 11 h 05 min

      J’adore cette image de portails magiques !

  • Reply
    V K
    24 juillet 2019 at 10 h 30 min

    Oui c’est vrai que dans notre société hyper-rationnelle on oublie la part sacrée de notre vie et de ce qui nous entoure. J’aime vraiment célébrer les petites joies et réussites de chacun en faisant un petit cadeau ou bien un bon repas, en achetant des fleurs. J’ai aussi besoin d’accompagner avec mon corps certaines étapes ou passage de ma vie : aller chez le coiffeur, mettre un nouveau vêtement ou un habit particulier, avoir quelques rituels de soin du corps en plus…
    Mais il y a aussi les célébrations communautaires auxquelles il est bon de redonner du sens : fêtes religieuses, fêtes nationales, réinvestir les valeurs qui y ont trait et se les approprier pour continuer à créer du sens tout en se rechargeant de l’énergie de toutes les personnes rassemblées pour cet événement-là.

    • Reply
      Alice & Shiva
      24 juillet 2019 at 12 h 46 min

      Effectivement cela va dans les deux sens : individuel et inter-communautaire 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :