alice et shiva celebrer sabbat ete aout moisson lughnasadh lunasa lugnasad ativites sorciere
Articles Ecologie intérieure Spiritualité

Activités pour célébrer Lughnasadh dans un monde moderne

Bonjour les jolies âmes, on poursuit notre voyage dans la roue de l’année avec le sabbat de Lughnasadh. Et si vous arrivez sur cet article à l’automne, en hiver ou au printemps, vous pouvez retrouver les autres sabbats par ici :

Imbolc
Ostara
Beltane
Litha

À propos de Lughnasadh

Il s’orthographie de plusieurs manières mais se prononce toujours « Lu-na-ssa » et sa date n’est pas fixe comme celle d’un solstice. Dans la plupart des cas, Lughnasadh se tient dans la soirée entre le 31 juillet et le 1er août, mais dans certaines coutumes il a lieu autour du 5 août ou lors d’un phénomène astronomique bien précis, lorsque le soleil est à 15° dans le signe du Lion. En fait, dans de nombreuses traditions, il correspond simplement à la période du début des moissons.

Vous êtes donc assez libres de célébrer ce sabbat début août, le jour qui vous conviendra le mieux !

Comme pour tous les sabbats, les diverses traditions et racines s’entremêlent et, au final, chacun a sa propre vision de chaque fête, selon ses propres affinités. Lughnasadh, quant à lui, tire ses origines du côté de l’Irlande. Son nom fait honneur à Lugh (que l’on prononce “Lou”), dieu des moissons celte, divinité solaire. Nous sommes donc dans des énergies masculines et actives ! En fait, ce sabbat correspond en tous points aux énergies astrologiques du signe Lion : extraversion, action, passion, sociabilité, force, abondance, enthousiasme, confiance. C’est sans doute l’un des sabbats les plus légers et les plus joyeux de l’année !

Traditionnellement, chez les celtes, de grandes foires avaient lieu à cette période de l’année : s’y tenaient courses de chevaux, grands marchés agricoles, compétitions, jeux, festins luxuriants. On se mariait aussi volontiers début août. Lughnasadh était un temps d’abondance, de prospérité et de partage. L’été battait son plein, la nature offrait en nombre fruits, graines, légumes, on s’ouvrait au monde extérieur dans un esprit de communion et de fraternité : on se rassemblait autour d’activités bon enfant, de pratiques sportives pour se dépasser ou de repas entre voisins, amis, parents. De nombreux festivals et fêtes communales ont lieu depuis très longtemps à cette époque et dans le monde entier !

Le temps du blé

Lughnasadh, c’est aussi bien sûr le début des premières moissons. Il inaugure d’ailleurs un cycle de trois sabbats consacrés aux récoltes (Lughnasadh, Mabon, Samhain). Aujourd’hui, notre agriculture ne suit plus vraiment le rythme de la nature, mais auparavant on récoltait blé, épeautre, orge, seigle… Et on pouvait donc savourer de délicieux pains, ainsi que les premiers fruits arrivés à maturité, et on commençait à constituer de précieuses réserves pour le reste de l’année.

Ces moissons étaient généralement synonymes de soulagement, car les vivres commençaient à manquer depuis plusieurs semaines. Les premières récoltes étaient donc sacrées… Les divinités solaires et l’esprit du blé étaient mis à l’honneur, on les remerciait pour l’abondance des récoltes et certaines traditions consistaient à leur faire des offrandes, afin que l’année suivante ils reviennent fertiliser les terres. Ces pratiques étaient d’une importance capitale !

Et que la roue tourne…

Mais comme pour toute chose, il y a une contre-partie, une autre face à la médaille… Lughnasadh est ce point d’équilibre entre la moitié lumineuse de l’année et l’autre moitié sombre. Certes, Lughnasadh correspond au moment le plus chaud de l’année, mais pour les celtes, c’était aussi l’approche du début de l’automne, la pause salvatrice avant l’entrée dans des temps plus froids. Même si les semaines à venir seront encore estivales, on garde en tête qu’elles ne dureront pas et que les cycles de mort et de renaissance sont constants.

Ces périodes de joie sont donc teintées de prudence, il s’agit de profiter des bienfaits de la terre en conscience et avec gratitude, tout en honorant la fin d’un cycle et la mort. Car pour pouvoir se nourrir, on doit couper le cycle de vie de la nature en fauchant le blé ou en cueillant des fruits. C’est donc aussi un moment symbolique pour se rappeler des défunts et pour leur rendre hommage, dans un esprit de légèreté (contrairement à Samhain, où l’ambiance est plus pesante).

– À lire aussi : Liste de 25 activités-douceurs à faire en été

alice et shiva celebrer sabbat ete aout moisson lughnasadh lunasa lugnasad ativites sorciere

Activités pour célébrer Lughnasadh dans notre monde moderne

Aujourd’hui nous sommes presque totalement déconnectés du cycle naturel de la terre et encore plus du rythme des récoltes : nous nous rendons au supermarché pour acheter des vivres et nous bénéficions du luxe de ne plus nous préoccuper de consommer des légumes de saison ou de devoir prévoir assez de réserves pour manger à notre faim toute l’année. Mais toutes ces traditions peuvent aisément être transposées à notre monde moderne. Je vous propose donc quelques activités pour célébrer Lughnasadh !

Se connecter à soi

✽ Lughnasadh est le moment de faire un bilan personnel et d’observer quels fruits symboliques nous pouvons récolter : où en sommes-nous de certains projets ? Qu’avons-nous construit ? Pour quels événements pouvons-nous être reconnaissants ? Quelles réussites récentes avons-nous à célébrer ? S’arrêter un instant pour savourer nos accomplissements nous permet de nous dire merci à nous-mêmes, mais aussi d’envoyer une pensée de gratitude à nos proches, nos amis, nos collaborateurs ou encore à la nature. Ce sont toutes ces énergies alliées qui nous permettent d’avancer et de nous réaliser !

✽ En résonance avec l’éternel cycle de vie et de mort, nous pouvons aussi faire le tri dans nos habitudes, nos relations, nos possessions et nos objectifs afin de stopper certains comportements et de se débarrasser des choses inutiles qui nous freinent.

✽ Nous pouvons aussi faire le point sur nos colères, ressentiments ou deuils éventuels à terminer et à laisser dernière nous. Certains rituels peuvent d’ailleurs nous y aider.

Ce travail d’introspection nous permet d’entrer ensuite dans la saison froide sans charge superflue.

– À lire aussi : 4 bonnes raisons de pratiquer des rituels

Se connecter aux autres

✽ Mais Lughnasadh est surtout un temps d’ouverture, de sociabilité et de partage ! Alors passez du temps en famille, entre amis ou voisins. Vous pouvez vous rassembler autour d’un bon repas, d’un pique-nique, d’un feu de joie, de jeux de société, d’une sortie à la piscine, au bord d’une rivière ou d’un lac…

✽ Profitez de l’été pour vous rendre à une fête de village, à un festival de musique ou tout autre grand rassemblement. Reliez-vous et amusez-vous !

Faites des cadeaux à vos proches, accordez-leur de l’attention.

✽ Il est aussi important de faire table rase du passé avec votre entourage. Ainsi, c’est le moment idéal pour renouer le dialogue avec quelqu’un, pour pardonner, faire la paix et ouvrir votre coeur en toute sincérité et bienveillance afin de réparer les liens abîmés.

Se dépasser et coopérer

✽ Lughnasadh met à l’honneur le dieu Lugh, qui sait notamment faire preuve d’habilité physique ! On peut donc pratiquer des sports d’équipe ou se lancer dans des compétitions bon enfant. On se mesure les uns aux autres dans un esprit de coopération. Vous pouvez tout aussi bien pratiquer des sports collectifs (foot, volley, basket…) que la course à pied en duo.

✽ Si le sport n’est pas votre meilleur ami, livrez-vous à des confrontations intellectuelles (toujours dans la bienveillance) : résolution d’énigmes, jeux de société, de mémoire ou de logique…

✽ Cherchez à vous dépasser, à tester vos limites, à aller plus loin ! Ce sabbat est un point de bascule et un passage entre le repos estival et les dures moissons, entre la chaleur et le retour imminent du froid. Une période propice au repoussement de ses propres limites et de ses propres sensations.

Se connecter au ciel

✽ Les fortes chaleurs nous invitent à sortir plutôt à la tombée de la nuit et, indirectement, à regarder le spectacle au-dessus de nos têtes. Intéressez-vous à l’astronomie et à l’astrologie, faites votre thème astral, observez les étoiles et les phases de la lune. Et, si vous le sentez, dormez à la belle étoile !

Penser aux défunts

✽ J’y ai fait référence plus haut, lors de Lughnasadh vie et mort son étroitement connectées. C’est donc un bon moment pour honorer les morts dans un esprit léger : évoquez des bons souvenirs, regardez des photos, posez des questions sur vos racines et l’histoire de vos ancêtres à vos proches, rendez-vous au cimetière si vous en avez envie.

Rendre grâce à la terre

✽ Bien sûr, les sabbats printaniers et estivaux sont toujours l’occasion de se promener dans la nature, d’observer, d’écouter, de sentir… Avec les fortes chaleurs, vous pouvez privilégier les balades en forêt ou au bord de la plage.

✽ Rendez grâce à la terre qui nous offre de la nourriture : nous n’avons plus vraiment conscience des cycles de la nature et de ce qu’elle nous offre. Or, Lughnasadh est un temps de gratitude envers notre terre nourricière. Je vous invite donc à prendre un temps pour vous intéresser aux questions climatique, écologique, énergétique et alimentaire : lisez un article ou un livre sur le sujet, regardez un reportage, élargissez vos connaissances et votre conscience. Renseignez-vous sur la permaculture, faites quelque chose de concret pour la terre et l’environnement, revoyez vos habitudes, votre mode de consommation et interrogez-vous sur votre impact sur la nature.

✽ Toujours dans cette démarche d’élargissement de vos connaissances et de reconnexion à la nature, vous pouvez visiter une ferme, vous rendre dans un marché local, cueillir des légumes ou encore faire du jardinage.

✽ Si cela correspond à vos pratiques, vous pouvez faire des offrandes aux esprits de la nature pour les remercier de l’abondance et de la fertilité dont vous bénéficiez.

– À lire aussi : 5 livres pour vaincre l’éco-anxiété

Aider

✽ Lughnasadh est un temps d’entraide et de sociabilité. Il y a de nombreuses manières d’aider quelqu’un, en fonction de votre temps et de vos envies. Vous pouvez faire du bénévolat quelques heures ou plusieurs jours, participer aux récoltes locales, rendre service à un proche, vous engager dans un projet citoyen… N’hésitez pas à soutenir les personnes plus fragiles et prenez soin de votre entourage pendant les canicules.

✽ Vous pouvez également aider les animaux pendant les fortes chaleurs en déposant de l’eau dans les jardins ou sur les rebords de fenêtre, notamment pour les oiseaux.

✽ Enfin, le règne végétal a également besoin qu’on le traite avec soin et respect. N’hésitez pas à prendre soin de vos arbres ou à en replanter si vous le pouvez : ils nous offrent bien-être, fraîcheur et ombre et participent à l’équilibre de tout l’écosystème.

Cuisiner

Le temps est au partage et vous pouvez préparer des plats à base de céréales, pommes de terre, fruits et légumes de saison (tomates, courges, mûres, myrtilles, poires, etc.). Cuisiner des confitures, tartes aux fruits et aux noix, et accompagner le tout de cidre, vin, hydromel ou de jus de fruits de saison. Et bien sûr, faire votre propre pain !

Décorer

Si vous souhaitez décorer votre maison en l’honneur de Lughnasadh ou faire un autel, vous pouvez vous inspirer de la liste (non-exhaustive !) suivante :

  • Animaux : lion, cerf, chien
  • Couleurs : jaune d’or, brun, vert, orange
  • Pierres : citrine, oeil de tigre, pierre de soleil, jaspe rouge, pyrite, quartz blanc
  • Fleurs et plantes : blés, roses, laurier, tournesol, coquelicots
  • Objets : bricolages confectionnés à partir d’épis de blés, symboles solaires, bougies, roue, tresses en paille

– À lire aussi : Guide et exercices pratiques pour une spiritualité en toute simplicité

alice et shiva celebrer sabbat ete aout moisson lughnasadh lunasa lugnasad ativites sorciere



Alors, qu’allez-vous faire de spécial pour fêter ce sabbat ?
Belle célébration à vous les jolies âmes,
Je vous embrasse,
Laurine

N’hésite pas à partager cet article s’il t’a aidé,
et si tu veux entrer un peu plus dans mon monde

tu peux me retrouver sur Facebook, Instagram, Pinterest et Hellocoton
ou t’inscrire à la newsletter pour recevoir un message inspirant par mois !

>> Et pour aller plus loin, découvre gratuitement mon ebook <<
Kit d’urgence anti-déprime et anti-stress

Photo A © Almos Bechtold
Photo B © Evi Radauscher

You Might Also Like...

10 Comments

  • Reply
    Celine
    27 juillet 2019 at 10 h 09 min

    Merci pour cette découverte car je ne connaissais pas cette fête. C est une bonne idée de tradition à mettre en place.

    • Reply
      Alice & Shiva
      27 juillet 2019 at 12 h 19 min

      Merci Céline ! A très vite 🙂

  • Reply
    Le monde de Nyna
    29 juillet 2019 at 10 h 08 min

    Bonjour,
    Merci pour cette découverte. Je trouve ton article très intéressant et même inspirant. Sans forcément fêter cette fête, je trouve les principes très vrais et à appliquer.

    • Reply
      Alice & Shiva
      29 juillet 2019 at 11 h 29 min

      Merci beaucoup Nyna ! A très vite j’espère 🙂

  • Reply
    sibylle
    29 juillet 2019 at 14 h 41 min

    Je ne connaissais pas cette célébration. Grâce à ton article j’en apprends davantage! C’est une fête très inspirante avec des valeurs qui me sont très chères 😉

    • Reply
      Alice & Shiva
      29 juillet 2019 at 17 h 27 min

      Merci Sibylle, heureuse de te l’avoir fait découvrir ! 🙂

  • Reply
    Famille Tout à Dire
    29 juillet 2019 at 18 h 17 min

    Une sacrée tradition que j’ai pu comprendre grâce à toi. Je ne le mettrais en place car je jardine déjà, etc… et certains sujets sont trop douloureux et peu importe le moment de l’année mais jai aimé te lire.

    • Reply
      Alice & Shiva
      30 juillet 2019 at 11 h 25 min

      Contente d’avoir pu te la faire découvrir ! 🙂 A très vite

  • Reply
    ornellastro
    30 juillet 2019 at 13 h 05 min

    Merci pour cet article passionnant. C’est en effet un très beau moment de yang, de célébration, de lumière et d’abondance. Il va falloir profiter comme il se doit.

    • Reply
      Alice & Shiva
      31 juillet 2019 at 11 h 57 min

      Merci Ornella ! Oh oui c’est l’occasion de profiter à fond ! J’ai deux mariages prévus avec de belles célébrations et temps de partage autour, ce sera parfait ! Passe de beaux moments 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :