alice et shiva samain samhaim halloween 31 octobre célébrer sabbat rituels modernes activités sorcière soeurcière fete paienne
Articles Ecologie intérieure Spiritualité

Activités pour célébrer Samhain dans un monde moderne

La brume. Elle nous donne la curieuse impression de nous perdre entre deux mondes. D’un seul coup, nous ne reconnaissons plus tout à fait le décor qui nous entoure. Aurait-il changé ? D’où vient cette impression d’étrange familiarité ? Comme si nous n’étions plus tout à fait en territoire connu.
Le voile entre les mondes est si fin, que l’on pourrait basculer de l’un à l’autre par mégarde.

Bienvenue dans la période de Samhain… Et si vous arrivez ici à un autre moment de l’année, je vous invite à retrouver les autres sabbats par ici :

Imbolc
Ostara
Beltane
Litha
Lughnasadh
Mabon

À propos de Samhain

Fin octobre et début novembre ont lieu de nombreuses célébrations, la Toussaint, Halloween… Mais aussi Samhain (ou Samain), dont les racines sont bien plus anciennes. C’est l’un des sabbats les plus connus, si ce n’est le plus connu ! Samhain, en gaélique, signifie « novembre » ou « fin de l’été ». On le célèbre dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, même si à l’origine, la fête durait sept (ou neuf) jours : trois jours avant le 31 octobre, et trois jours après.

Samhain (prononcez-le « so-ween ») marque la fin de l’année chez les celtes et l’entrée dans la période sombre. La roue a achevé son tour et une nouvelle année s’apprête à démarrer. Progressivement, la vie s’éteint, la nature meurt (pour mieux se régénérer plus tard), la nuit et le froid étendent leurs bras pour nous entourer pendant de longs mois.

Samhain marque aussi la dernière récolte de l’année. Racines, champignons, derniers fruits… Il n’y aura ensuite plus rien à cueillir, et il y a encore quelques années, on avait tout intérêt à avoir constitué de bonnes réserves pour traverser l’hiver.

À l’origine, ce sabbat était également un temps de charité et de partage, pendant lequel les plus démunis faisaient du porte à porte (d’où la tournée des maisons pour demander des bonbons !) pour une répartition plus équitable des récoltes. En Irlande, les plus pauvres offraient aux habitants, en échange de gâteaux d’âmes, des prières et des chansons pour les âmes errantes.

La levée du voile

Pendant les quelques jours que dure Samhain, on croit que le voile entre les mondes est si ténu que les esprits des défunts peuvent traverser la frontière du monde des vivants, sans y avoir été invités, pour passer un instant auprès de leurs proches… Il est ainsi de coutume de disposer des bougies dans chaque pièce de la maison et sur le rebord des fenêtres pour les guider (ou même dans les cimetières). Mais ils ne viennent pas seuls, ils sont accompagnés du petit peuple, ces esprits malicieux (et non pas malveillants) et farceurs. Certaines sources indiquent que les celtes se costumaient alors avec des masques effrayants ou des peaux animales pour se confondre avec eux et échapper à leurs tours. Et certains villageois ne se privaient pas de profiter de cette période pour faire des farces à leurs proches en accusant les fées.

Les nuits qui bordent la fin d’octobre et le début de novembre sont donc propices à la communication avec l’invisible. Offrandes, prières et recueillement heureux sont de mises.

– À lire aussi : 4 bonnes raisons de pratiquer des rituels

Pour fêter la mort

Pour les celtes, la grande dame mise à l’honneur lors de ces jours de fête est la mort. L’année elle-même s’achève, la nature se tait, le sang est abondant à cause de l’abattage des bêtes. Mais loin d’en avoir peur, les celtes l’observait, la célébrait et l’honorait… Car la mort est un portail, un passage qui mène vers la renaissance et la vie. Pas question d’être dans le chagrin, Samhain est un moment certes sérieux, mais joyeux, pendant lequel il est même autorisé d’un peu rire de l’au-delà…

L’heure est à la fête et au festin entre proches ! Les grands banquets extérieurs ne sont plus d’actualité, Samhain invite plutôt à rentrer dans nos chaleureux foyers, à garder auprès de nous les personnes les plus proches et à partager un bon repas dans la gaieté. Après tout, c’est avec eux, que l’on va traverser les mois de gelée à venir… Et si on respecte vraiment la tradition, alors on laisse une place à table pour nos défunts avec une assiette remplie de mets et on dîne en silence. Il est aussi de bon ton d’allumer un feu, tel un phare éclairant les ténèbres qui se présentent à nos portes, de se raconter des contes et de faire des jeux après le repas, car les morts attendent de pouvoir s’amuser !

– À lire aussi : 5 choses qui ont provoqué des déclics spirituels dans ma vie

alice et shiva samain samhaim halloween 31 octobre célébrer sabbat rituels modernes activités sorcière soeurcière fete paienne

Activités pour célébrer Samhain dans notre monde moderne

Prendre soin des morts

Dans le cycle éternel de mort et de renaissance, Samhain est ce point de bascule vers la mort… à tel point que les mondes se rejoignent. C’est le moment le plus opportun de l’année pour penser à nos proches décédés.

Honorer les défunts, en commençant par ceux qui sont décédés le plus récemment. Vous pouvez allumer une bougie, disposer des photos ou des objets qui leur ont appartenu, vous remémorez des anecdotes qui les concernent et leur envoyer de l’amour en pensée.

Allez fleurir les tombes, voire même aider à nettoyer un cimetière et à remettre en état une tombe laissée un peu à l’abandon.

Connectez-vous à votre lignée (féminine ou masculine) en faisant des recherches sur eux ou en ressortant de vieux documents et d’anciennes photos. Ce travail nous permet aussi, très souvent, de mieux nous comprendre nous-mêmes…

Prendre soin des vivants

Mais Samhain n’est pas un temps de chagrin, au contraire ! N’oubliez donc pas de passer des moments de qualités avec les vivants et de remercier pour tous les bénéfices et les fruits récoltés pendant l’année qui s’est écoulée.

Célébrez les naissances de l’année et les belles rencontres que vous avez faites : en passant une soirée avec vos proches, en établissant une liste de gratitude ou bien tout simplement en leur envoyant un message pour leur signifier votre joie de grandir à leurs côtés !

Passez du temps avec les anciens : aller rendre visite à vos grands-parents, à des voisins ou amis âgés, passer un moment avec eux et écouter-les raconter leurs histoires… Ils ont beaucoup à nous apprendre et se sentent souvent seuls. Et si vous ne pouvez pas vous rendre à leurs côtés, appelez-les.

Organisez un dîner familial : cuisinez un repas à base de légumes et fruits de saison et rassemblez-vous dans un esprit de joie, de partage et d’amour. Vous pouvez laisser une place pour un défunt en disposant de la nourriture dans une assiette en offrande et manger en silence, dans le recueillement.

– À lire aussi : Kit anti-stress de la sorcière

Prendre soin de soi

Samhain est aussi un temps de bilan et de retour à soi.

Célébrer les aspects positifs de votre vie : vos succès, vos fiertés et toutes les petites choses qui vous rendent heureux. Lorsqu’un cycle s’achève, il est important d’être reconnaissant, afin d’être à nouveau capable d’accueillir des bienfaits lors du cycle suivant. Faites un discours à vos proches ou un rituel en solo, remémorez-vous toutes les bonnes choses de l’année écoulée, dressez une liste et dites merci (à vous-même, à vos proches, à la vie…). Les celtes, eux, n’omettaient jamais de remercier la nature pour sa nourriture, son bois, son bétail.

Faites un bilan global : nous ne rencontrons pas que des succès et traversons aussi des périodes difficiles. Et pour les dépasser et en tirer le meilleur enseignement possible, il est utile de faire un bilan global des mois passés. Que s’est-il passé ? Quelles ont été vos évolutions ? Pourquoi les événements se sont-ils enchaînés de cette manière ? Quels cadeaux se cachent derrière vos épreuves, que vous ont-elles appris ?

✽ Une fois votre bilan établi, vous pouvez faire un rituel de libération. Choisissez trois fardeaux, trois blocages ou trois peurs et inscrivez-les chacun(e) sur un petit morceau de papier en commençant votre phrase par “je me libère de…”. Rendez-vous ensuite dans un espace de nature que vous aimez et laissez-vous guider par votre intuition et vos sensations. Déposez vos papiers, l’un après l’autre, au pied d’un arbre, sous un caillou, sous un tas de feuilles… Et confiez-les à la nature pour qu’elle les fasse disparaître dans sa régénération et les engloutisse dans son lent endormissement. Ne prenez rien d’autre que du papier, celui-ci est évidemment est biodégradable, et un rituel se doit d’être mené dans le respect de la nature.

Accordez-vous un moment de calme : nous entrons dans la période sombre et l’énergie de la nature et du vivant tout entier baisse. Ce qui veut dire que la nôtre aussi décroit ! Il est temps de rentrer dans nos maisons et de nous reposer, pour nous mettre au diapason avec la nature. Alors installez-vous au chaud, prenez un livre et plongez dans des contes, dans des histoires que font peur ou dans des recherches qui abordent le sujet de l’au-delà, que l’on connaît peu, en général.

✽ Et comme d’habitude, purifiez votre maison et vos objets sacrés !

– À lire aussi : 13 conseils pour libérer ses émotions

Se connecter à son intuition

Le voile entre les mondes étant très fin, Samhain est un très bon moment pour développer son intuition et affiner ses perceptions !

✽ Entraînez-vous à utiliser votre pendule si vous en avez un.

Tirez les cartes avec un tarot ou des oracles. Vous pouvez même proposer à vos proches de les tirer pour eux !

Méditez avec une pierre et notez vos ressentis.

Allez vous promener dans des endroits énergétiques, visiter des lieux spirituels ou vous recueillir dans la nature.

✽ Vous trouverez aussi sur mon blog un guide pour développer votre spiritualité en toute simplicité.

– À lire aussi : 9 bases pour développer votre intuition

S’amuser

Nous l’avons vu, Samhain est un sabbat joyeux, pendant lequel nous sommes invités à nous amuser !

Creuser des lanternes dans des potirons, citrouilles ou navets. Originellement, on creusait d’ailleurs uniquement des navets en Irlande pour guider Jack’O’Lantern.

Pratiquer des jeux de pommes. Très populaires à l’époque, on peut faire de la divination dans les pelures de pommes ou encore attraper avec les dents des pommes immergées dans l’eau.

Se costumer pour rendre hommage aux esprits des autres mondes.

Raconter des histoires avec vos proches. Mettez-vous dans l’ambiance et partagez des contes, des légendes, des histoires de famille ou des histoires qui font peur. Faites vivre le mystère, créez le frisson, ravivez vos souvenirs !

S’entourer de lumière : allumer un feu de joie ou des bougies. De nombreuses célébrations du feu se tenaient pendant Samhain !

Cuisiner

On cuisinera volontiers des plats à base de courges, pommes de terre, champignons, carottes, citrouilles, choux, navets, raisins, pommes, châtaignes, noix. Et on pourra consommer du cidre.

Décorer

Si vous souhaitez décorer votre maison en l’honneur de Samhain ou faire un autel, vous pouvez vous inspirer de la liste (non-exhaustive !) suivante :

  • Animaux : corbeau, chouette, chauve-souris, araignée, cerf, chat noir.
  • Couleurs : orange, noir, brun, vert foncé, argenté.
  • Pierres : hematite, rhodocrosite, obsidienne, apophyllite, améthyste.
  • Éléments naturels : petites citrouilles, marrons, pommes, branches de sureau.
  • Objets et symboles : bougies, sablier, plumes noires, chaudron, masques.

Belle célébration de Samhain à tous !

alice et shiva samain samhaim halloween 31 octobre célébrer sabbat rituels modernes activités sorcière soeurcière fete paienne

Et vous les loups, qu’allez-vous faire pour célébrer Samhain ?
Avec amour,
Laurine

N’hésite pas à partager cet article s’il t’a aidé,
et si tu veux entrer un peu plus dans mon monde

tu peux me retrouver sur FacebookInstagramPinterest
ou t’inscrire à la newsletter pour recevoir les spirit’conseils !

>> Et pour aller plus loin, découvre gratuitement mon ebook <<
Kit d’urgence anti-déprime et anti-stress

Photos © Freestocks

You Might Also Like...

18 Comments

  • Reply
    discoveRin
    25 octobre 2019 at 14 h 03 min

    J’ai appris plein de choses sur cette célébration en lisant ton article ! C’est super instructif, merci beaucoup. Je comprends mieux d’où Halloween tire ses origines maintenant ahaha.
    C’est clair qu’on ne connaît quasiment que l’aspect commercial de cette période et pas tant l’aspect culturel. Je ne m’y connais pas trop en spirituel mais j’ai apprécié apprendre plein de choses liées au surnaturel !
    Au plaisir de lire d’autres histoires 🙂

    • Reply
      Alice & Shiva
      25 octobre 2019 at 14 h 22 min

      Merci beaucoup pour ton mot, ravie que tu aies découvert une partie des racines des célébrations commerciales d’aujourd’hui 🙂 A bientôt !

  • Reply
    Latmospherique
    25 octobre 2019 at 15 h 22 min

    Je découvre et je comprends donc mieux pourquoi j’aime tant cette période.
    Merci pour ces précieux conseils et idées. De quoi passer le cap en toute sérénité.

    • Reply
      Alice & Shiva
      25 octobre 2019 at 16 h 07 min

      Merci beaucoup, ravie de t’avoir fait découvrir ce sabbat ! 🙂

  • Reply
    la fée du green
    26 octobre 2019 at 15 h 28 min

    Hello ! J’ai beaucoup aimé ton article et la manière dont tu as retracé les origines avec ce retour sur Samhain. Je connaissais, mais je trouve que tu en parles vraiment bien,et surtout de ce côté joyeux de la fête des morts. Ce jour entre deux mondes où le voile disparaît pour que les vivants et les morts se retrouvent, dansent et se souviennent….

    • Reply
      Alice & Shiva
      26 octobre 2019 at 16 h 10 min

      Merci beaucoup, ravie que ça t’ait plu ! 🙂 A très vite

  • Reply
    Lauriane MakeItNow.fr
    28 octobre 2019 at 10 h 39 min

    Je ne connaissais pas très bien ce sabbat et e suis ravie de la découverte. Tes pistes d’exploration pendant cette périodes sont très intéressantes. C’est un moment de recueillement, de partage et d’introspection qui fait du bien. Merci beaucoup

    • Reply
      Alice & Shiva
      28 octobre 2019 at 13 h 55 min

      Merci beaucoup Lauriane, ravie que l’article t’ait plu 🙂 A très vite

  • Reply
    La Raie Créative
    28 octobre 2019 at 11 h 10 min

    Halloween, et tout ce qui s’en approche, est vraiment très mal connu. Ton article en est la preuve, on est bien loin de la fête terrifiante et glauque. Je préfère largement l’esprit de partage et les quelques farces pour ponctuer les festivités. D’ailleurs c’est plutôt comme ça que je fête naturellement Halloween 😉

    • Reply
      Alice & Shiva
      28 octobre 2019 at 13 h 56 min

      Je suis d’accord avec toi, les origines des fêtes en général ne sont pas toujours très connues. Ca fait du bien de s’y intéresser pour enrichir nos propres pratiques 🙂

  • Reply
    Farah
    28 octobre 2019 at 12 h 59 min

    J’étais très curieuse d’en apprendre plus sur cette période sous l’angle de ton univers et je trouve très intéressant ce rapprochement avec la nature, le cycle de la vie, et son rapport aux autres… De bien belles activités que tu conseilles 🙂

    • Reply
      Alice & Shiva
      28 octobre 2019 at 13 h 56 min

      Merci beaucoup Farah, ravie de te l’avoir fait découvrir ! 🙂

  • Reply
    Florence Duchene
    28 octobre 2019 at 14 h 41 min

    Je ne me lasse jamais de ton blog, tes articles sont toujours extrêmement intéressant. Souvent durant cette période j’ai du mal à trouver mon compte entre les fêtes d’halloween commerciales et en parrallèle le fait de rendre hommage aux morts. Avec ce samhaim, j’ai l’impression d’enfin trouver une manière de célébrer cette période qui me convient. Je trouve ça intéressant l’aspect de prendre soin des morts mais aussi des vivants. Je pense que je vais m’essayer à quelques activités merci pour ce partage 😀

    • Reply
      Alice & Shiva
      28 octobre 2019 at 14 h 50 min

      Oh merci infiniment Florence ! Je te souhaite un bon Samhain alors 🙂

  • Reply
    Hidden Lifee
    28 octobre 2019 at 22 h 24 min

    J’aime beaucoup cette vision de la fin Octobre, je ne la connaissais pas sous cet angle et cette histoire ! Sans le vouloir je pratique pas mal de points durant cette fin de mois ! En tout cas je trouve ton article très intéressant, ainsi que le sujet 🙂 Je vais me le garder sous le coude pour approfondir ma connaissances 🙂

    Bisous Xx.

    • Reply
      Alice & Shiva
      29 octobre 2019 at 17 h 16 min

      Merci beaucoup, contente que ça t’ait plu ! 🙂 Bises

  • Reply
    virginiekubler
    2 novembre 2019 at 19 h 01 min

    J’aime toujours quand tu me fais découvrir d’autres aspects des fêtes antiques qui sont aujourd’hui galvanisées et mise en surenchère dans les supermarchés.

    Dans ma famille, on aime pas beaucoup tout ce qui est effrayant et Halloween n’est pas une fête qu’on célèbre… On attend que cette nuit passe et que tout la négativité que l’on perçoit dans l’air se soit évaporée au petit matin de la Toussaint.
    Comme nous sommes croyants, c’est une véritable fête (!) de famille au sens … très large.
    Les cimetières sont tout en fleur et on va visiter tous les morts (petit marathon des cimetières et chasse au trésor pour retrouver les tombes)… et tous les vivants!! Je pense que c’est le seul jour de l’année où on entend autant rire dans ce lieu de deuil… Parce qu’avec les grandes familles… on retrouve forcément tel ou tel cousin, on se demande les nouvelles, et on échange 2,3 blagues, après l’instant de recueillement… Bref on apporte un peu de divertissement ^^. Ensuite c’est la tournée des salons, café ou vin blanc et une ribambelle de délicieux gâteaux nous attendent dans le petit village de mes grands-parents… C’est l’avantage d’avoir une grande tribu dont tous les aieux vivent dans la même rue. On passe d’une maison à l’autre, on se raconte les nouveautés et on écoute les histoires du début du siècle, de la guerre, les souvenirs d’enfance de nos grands-parents…. C’est un rendez-vous que tout le monde attend!
    On poursuit par le chapelet en famille (grands-parents, oncles (enfin surtout tantes XD), cousins et derniers nés y compris), institutionnalisé par nos arrières grands-parents… Petite je détestais, mais aujourd’hui, je trouve que c’est une belle tradition à transmettre, ça a un sens.
    Et bien sûr on finit par un super bon repas, même si avec tous ces gâteaux… personne n’a faim… XD.

    Et pour ce qui est des morts, cette fois-ci j’ai fait un brin de causette avec le père du mec dont je suis amoureuse… Ma grand-mère m’a transmis ce lien privilégié avec les âmes de l’au-delà qui peuvent être guides, conseillers ou en demande de prière… Je ne sais pas exactement ce qui nous attend et encore moins ce que chacun va “vivre” après la mort, mais je m’imagine une perception et une compréhension vraiment élargie… alors autant demander un coup de pouce à qui y voit plus clair ;).

    Enfin, de mon côté j’ai décidé d’aller affronter ma peur des forêts, ou plus exactement de la peur des bêtes sauvages qui les peuplent. J’adore l’automne, j’adore me ballader… mais à plusieurs… Alors ces jours-ci j’ai pris mon courage à deux mains et ai entrepris deux ballades en solo en me disant que ni sangliers, ni lynx, ni chasseurs, ni psychopathe n’allait me traquer et que je ne serai pas forcée d’apprendre en 2 sec. à grimper aux arbres comme un singe… Je suis rentrée saine et sauve (évidemment XD) et avec la fierté d’être allée au-delà de ce qui m’angoissait (et de ne pas avoir rebroussé chemin au premier craquement ou bruissement entendu). J’ai même vu une biche et peut-être un cerf bien caché ;).

    Bon j’arrête-là mon roman XD.

    Bon Samhain à toi! 🙂

    • Reply
      Alice & Shiva
      4 novembre 2019 at 12 h 48 min

      Waouh j’adore, c’est génial ! Merci d’avoir partagé ton histoire 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :