alice et shiva masculin sacré archétypes masculins guerrier amant roi magicien spiritualité homme moderne
Articles Écologie intérieure Spiritualité

Les archétypes masculins

Depuis quelques mois, plus je chemine vers moi-même, et plus je chemine vers les autres. J’ai croisé de nombreuses femmes qui m’ont permis, directement ou indirectement, de guérir et de me reconnecter à cette part féminine puissante et sacrée que je porte en moi (et que nous portons toutes en nous). Des femmes qui m’ont tendu un miroir pour me montrer combien j’étais belle et aimable, des femmes qui m’ont encouragée à incarner ma magie intérieure, des femmes qui m’ont offert des occasions de matérialiser mes rêves, des femmes qui m’ont entendue et vue.

Mais il n’y a pas eu que des femmes. Des hommes, aussi, ont balisé cette route. Des hommes qui laissent la place aux femmes et dansent autour d’elles, des hommes qui, touchés et mis à nus, pleurent et puisent leur force dans leur vulnérabilité, des hommes qui sécurisent, reçoivent et subliment, des hommes qui m’apprennent à ne pas céder à mes ombres, lorsqu’eux-mêmes ne cèdent pas aux leurs.

Comme pour tout, nous avons besoin d’harmonie et d’équilibre pour nous relier les uns aux autres. Nous sommes tous et chacun en chemin. Sans énergie féminine, le masculin s’assombrit. Sans énergie masculine, le féminin se tarit. Nous avons à la fois besoin de nous réconcilier, nous, femmes et hommes, et à la fois besoin de faire coexister les énergies masculine et féminine que nous portons en nous (oui, un homme a des énergies féminines en lui, et inversement !).

C’est pour cela qu’après avoir abordé les archétypes féminins, il me tenait à cœur de vous parler des archétypes masculins.

– À lire aussi : Les archétypes féminins

Qu’est-ce qu’un archétype ?

Les archétypes sont des images symboliques, des figures dynamiques, des énergies universelles qui nourrissent notre inconscient et peuvent nous permettre d’explorer notre propre fonctionnement et notre propre psyché. Ils ne sont pas à appréhender comme des caricatures figées, mais comme des représentations de différentes parts de nous-mêmes. Nous pouvons nous reconnaître très fortement dans l’un, et beaucoup moins dans l’autre, mais nous les portons tous plus ou moins en nous. Il est donc très intéressant d’interroger chaque archétype, d’essayer de déceler comment il se manifeste chez nous, de savoir par quel moyen nous pourrions le ressentir et l’incarner davantage… Ce travail peut nous permettre de prendre conscience de nos mouvements intérieurs et des points de bascule qui s’opèrent en nous, entre l’un et l’autre archétype.

Pour ce qui est du masculin, il existe plusieurs figures archétypales, mais nous allons nous concentrer ici sur les quatre principales : le roi, le guerrier, le magicien et l’amant. Certaines sont porteuses d’énergie plutôt masculine (yang), d’autres d’énergie plutôt féminine (yin). Ainsi, chaque homme est invité à honorer à la fois ses part de masculinité, et ses parts de féminité.

Équilibrer ces quatre archétypes entre eux peut vous permettre de vous sentir plus en harmonie avec vous-même, d’explorer et d’accepter des facettes de votre personnalité que vous mettez peut-être en veilleuse. La vulnérabilité et la sensibilité (on dit souvent aux garçons de ne pas pleurer, d’être fort, etc.) sont par exemple souvent perçues comme une faiblesse dans notre société, alors qu’elles peuvent être le terreau de la force. Chez les hommes, comme chez les femmes, nous avons clairement surexploité certaines énergies au détriment des autres…

Et ainsi, lorsque des déséquilibres se créent, ils peuvent révéler les ombres de chaque archétype, dont je vous parlerai également.

Les archétypes masculins

– Le roi –

On peut rapprocher cet archétype de celui du Père. L’énergie archétypale du roi peut être considérée comme le squelette à partir duquel les trois autres archétypes vont venir s’articuler. Comme une base, une charpente nécessaire au déploiement des autres énergies.

Le roi est un homme bon, détaché de toute prise de pouvoir ou volonté personnelle. Il se fait canal d’une énergie divine, et la met au service de tous. La droiture, la stabilité et l’autorité sont des qualités qui lui permettent de garder un axe vertical, entre le concret sur terre, la vie quotidienne à régler et à ordonner en toute sécurité, et la sagesse universelle du ciel.

Un roi est toujours symboliquement placé au centre d’un royaume, sur un trône. Il veille sur ses terres avec magnanimité pour le bien du peuple. Ainsi, il ordonne, il fait loi, il régit, organise avec calme et justesse. Il est le pilier central du royaume, sans qui le chaos et le désordre régneraient. Il est le garant de l’ordre et du bon agencement de la société. Il est caractérisé par une force tranquille et une posture d’équilibre. Il est également, symboliquement, le gardien de la fertilité des terres et des animaux.

Sa parole est performative, c’est-à-dire que ses mots constituent des actes : il peut bénir, gracier, guérir, accorder des droits ou un nouveau statut. Sa parole a donc valeur d’engagement.

Son énergie : yang, il structure, organise et gère des projets ou le foyer, use des mots pour remettre de l’ordre dans la bienveillance et la valorisation, ne se laisse pas submerger par ses émotions, assure la sécurité et la stabilité de sa famille ou de ses proches, agit pour le bien commun, est capable de prendre des décisions et de trancher, perçoit tous les points de vue dans un conflit et apporte une réponse magnanime sans punir.

Ses ombres : tyrannie, faiblesse, désordre, lâcheté.

Correspondances avec les arcanes majeurs du tarot : l’empereur, la tempérance.

– À lire aussi : Comment développer sa confiance en soi

alice et shiva masculin sacré archétypes masculins guerrier amant roi magicien spiritualité homme moderne

– Le guerrier –

Il tranche et se positionne rapidement : il a conscience de ses propres limites et sait que la vie se solde toujours par la mort. De ce fait, le guerrier n’attend pas, mais agit avec détermination, sans se laisser distraire par des choses qu’il juge sans importance. Il est celui qui incarne pleinement la force vitale et qui avance. Il modère sa force, fait la part des choses entre plusieurs situations pour savoir quand il est judicieux de faire usage de la puissance et d’une forme de violence. Il n’est donc ni dans l’excès, ni dans la domination. Pour cela, il fait preuve de discernement et de clairvoyance.

Le guerrier est vigoureux, dynamique, c’est un homme d’action à la fois combatif et protecteur. Il sait focaliser son attention sur un point précis, tout en restant alerte et réceptif à tout son environnement. Il agit à la fois avec précision et souplesse. Son esprit est affûté et fermement ancré dans son corps. Il est aussi un maître de tactique.

Il sert une cause plus grande que lui-même et se bat pour un monde meilleur : la défense d’un enfant, la protection d’un groupe ou d’une ville, le droit et la justice, une croyance collective ou encore un bien commun. Enfin, le guerrier sait se montrer vulnérable, ce qui lui garantit de rester connecté à son humanité. Chez les Lakotas, un homme qui ne montre pas ses émotions et ne pleure pas est considéré comme un lâche…

Son énergie : yang, dynamisme, action, protection, force, combativité, stratégie, loyauté, célérité, puissance, courage.

Ses ombres : sadisme, masochisme, violence, agressivité, domination, manque de recul, matérialisme.

Correspondances avec les arcanes majeurs du tarot : le chariot, la force.

– Le magicien –

L’archétype du magicien est nourri par l’imaginaire présent autour des druides, des chamanes, des sorciers, des guérisseurs… Il est l’héritier d’une sagesse infinie, détenteur d’un savoir technique et précis sur un sujet (ancien ou moderne) et possède une connaissance mystérieuse ou ésotérique, que les autres n’ont pas. Il peut par exemple être spécialiste de l’astrologie, d’une médecine ancestrale, de la naturopathie ou de l’ingénierie, des mathématiques, de la physique…

Il connaît de nombreux secrets et est capable de manipuler la psyché, d’utiliser des facultés extra-sensorielles et de moduler les flux énergétiques. Il vit entre les mondes : notre réalité physique et visible, et le monde invisible, des esprits. Il connait la nature et communique avec elle. Il possède donc un grand pouvoir et agit avec mesure et nuance pour canaliser sa puissance. Il est maître de l’ombre et de la lumière et aime explorer toutes les facettes d’un élément, car pour reconnaître une énergie, il faut toutes les avoir traversées. Ainsi, il discerne le mal et démasque les mauvaises intentions.

Le magicien est un être solitaire, qui apprécie s’isoler pour se plonger dans son monde et pour étudier. Lui-même, sa psyché et son propre monde émotionnel, sont généralement ses premiers sujets d’étude : il s’observe avec détachement et objectivité et apprend en vivant lui-même de grandes transformations personnelles.

Fort de ce savoir, sa tâche est d’initier les autres et de les guider sur leur propre chemin et vers leur propre connaissance d’eux-mêmes. Il est aussi celui qui aide ses prochains lorsqu’ils rencontrent une difficulté psychologique, physique, émotionnelle, spirituelle, existentielle…

Contrairement à ce que l’on peut croire, parmi les hommes modernes se cachent de nombreux magiciens. Car, dès lors que vous possédez une connaissance technique (et notre monde scientifique et technologique en regorge), vous êtes un magicien ! Dès lors que vous vous passionnez pour un sujet, vous êtes un magicien ! Dès lors que vous apprenez, vous êtes au contact de l’énergie du magicien… Malheureusement, cette énergie est aujourd’hui en déséquilibre, car le savoir, la science et la technique sont source de pouvoir, de domination et de manipulation.

Son énergie : yin, connaissance, savoir, ésotérisme, sagesse, mystère, technologie, éducation, guérison, initiation, guidance, conscience, intuition.

Ses ombres : manipulation, fausse innocence, repli sur soi, misanthropie, mépris, prise de pouvoir, manque de conscience, domination scientifique.

Correspondances avec les arcanes majeurs du tarot : le magicien, le pape.

– À lire aussi : 9 bases pour développer votre intuition

– L’amant –

L’amant est l’archétype de l’amour, de la vitalité, de la passion, du désir et de la sensualité ! Il est connecté à ses cinq sens et jouit de tous les plaisirs de la vie à travers eux. Il est celui qui vit pleinement et qui aime être en vie. Ainsi, il nous apprend à nous émerveiller de ce qui nous entoure et à nous fondre dans le moment présent. Il nous relie à notre corps et à notre incarnation terrestre.

L’amant aime l’art et la beauté. Il est passionné, empathique, doux et sensible, et ces qualités lui permettent de sentir qu’il fait partie d’un grand tout et qu’il est en lien avec chaque petit élément qui le constitue. Cette conscience lui offre une capacité de fusion avec la nature et les autres êtres humains. Sa sensibilité et sa grande empathie peuvent être cause de souffrance pour lui.

Il se laisse davantage guider par son inconscient et par ses intuitions que par son intellect. C’est un idéaliste au grand coeur, qui apporte joie, reliance et humanité !

Son énergie : yin, connexion à l’autre, reliance, désir, sexualité, amour, sensualité, douceur, jouissance de vivre, joie, légèreté.

Ses ombres : addiction, impuissance, égoïsme, superficialité, dépression, immaturité, dépendance affective.

Correspondances avec les arcanes majeurs du tarot : l’amoureux, l’étoile.

– À lire aussi : 8 choses qu’on pourrait réapprendre à aimer

alice et shiva masculin sacré archétypes masculins guerrier amant roi magicien spiritualité homme moderne

Y a-t-il des archétypes dans lesquels vous vous reconnaissez plus ?
Dites-moi tout en commentaire !
Avec amour,
Laurine

N’hésite pas à partager cet article s’il t’a aidé,
et si tu veux entrer un peu plus dans mon monde

tu peux me retrouver sur FacebookInstagramPinterest
ou t’inscrire à la newsletter pour recevoir les spirit’conseils !

>> Et pour aller plus loin, découvre gratuitement mon ebook <<
Kit d’urgence anti-déprime et anti-stress

Photo A © Courtney Hobbs
Photo B © Erik Odiin

You Might Also Like...

4 Comments

  • Reply
    Damien MÉRUT - Natur.o.Max
    19 février 2020 at 11 h 28 min

    J’aimerais ajouter qu’on n’a pas un archétype fixe, celui-ci évolue au fil du temps. On peut être roi un jour, amant le suivant, ou même être amant et roi le temps de quelques heures.

    Je me doutais que les arcanes du tarot allaient faire leur apparition dans la lecture de l’article 🙂 On pourrait presque y ajouter les épées, deniers, coupes et bâtons 😀

    • Reply
      Alice & Shiva
      19 février 2020 at 11 h 43 min

      Merci Damien, c’est ce que j’explique au début de l’article, on les a tous en nous 😉 C’est même d’ailleurs intéressant de “jouer” ceux desquels on se sent le moins proche.
      Et oui on pourrait carrément mettre les mineurs aussi ! 😀

  • Reply
    Nadège
    22 février 2020 at 11 h 05 min

    Merci pour cet article très instructif, je ne connaissais pas les archétypes masculins !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :