0
annales akashiques ame chemin de vie connexion coeur alice et shiva
Articles Spiritualité

Se reconnecter à son âme grâce aux annales akashiques

Tout le monde a une âme, mais très peu de personnes sont connectées à la leur. À vrai dire, on dirait même que certains ont oublié qu’ils en ont une… Mais ce n’est pas le sujet du jour ! Le sujet du jour concerne les femmes* qui souhaitent se reconnecter à leur âme. C’est-à-dire à leur vérité intérieure, pour enfin trouver (et prendre) leur place dans le monde.

* Je m’adresse aux femmes parce que j’accompagne principalement des femmes, mais cet article peut aussi intéresser les hommes, particulièrement ceux qui sont (hyper)sensibles !

La genèse de notre déconnexion…

Enfant, nous sommes en général assez connectées à notre âme. Notre spontanéité et notre curiosité n’ont pas encore été étouffées par notre éducation, nos centres d’intérêt gravitent autour de ce qui nous fait vibrer, nos comportements reflètent nos élans naturels.

Hélas, l’enfance est aussi une période où nous sommes extrêmement malléables et perméables. Au fur et à mesure des années, de multiples traumas, petits et grands, viennent mettre un couvercle sur notre spontanéité et notre authenticité :

  • Nos parents nous punissent lorsque nous manifestons nos émotions de manière « inappropriée », « exagérée » ou « honteuse »…
  • Les professeurs n’ont pas le temps de comprendre notre fonctionnement individuel et nous imposent un comportement standardisé…
  • Nos camarades de classe se moquent de nous à cause de notre différence…
  • Tous les adultes attendent que nous soyons obéissantes et que nous répondions à leurs attentes, au détriment des nôtres…

Alors, nous nous adaptons. Nous faisons semblant. Nous nous cachons ou nous nous déguisons, jusqu’à nous perdre de vue.

Personnellement, j’étais une petite fille hypersensible et on m’a souvent rabâché qu’il fallait que je m’endurcisse. On m’a aussi souvent fait comprendre que j’exagérais quand je réagissais à certains stimuli trop intenses pour moi.

J’ai donc arrêté de faire confiance à mes réactions, à mes émotions et à mon corps, jusqu’à occulter (presque) totalement ma sensibilité… Et les trésors qu’elle avait à m’offrir !

– À lire aussi : 5 choses qui ont provoqué mes déclics spirituels

Les conséquences de la déconnexion : ne pas savoir qui on est

À force de nous adapter, voire de nous suradapter, il arrive un moment où nous perdons totalement contact avec notre « petite voix intérieure ».

Nous adoptons les croyances que nous renvoie notre entourage : je suis timide, je suis trop sensible, je suis bizarre, j’ai un problème, je dois me faire violence pour avancer, je dois m’adapter, je dois faire comme « les autres », je dois éviter de me distinguer…

Nous entrons petit à petit dans le moule, jusqu’à adopter parfois des comportements extrêmement pernicieux mais curieusement valorisés par la société. Par exemple, travailler dur (et mal), consommer et accumuler à outrance, ne jamais s’arrêter pour réfléchir, accepter l’injustice ou la corruption dans notre milieu professionnel, se sacrifier pour les autres (ou sacrifier les autres pour arriver à nos fins !) et ainsi de suite.

On s’adapte, n’est-ce pas ! Il le faut bien ! Comment s’en sortir, sinon ?

Et pourtant, le nombre de burn-out, de dépressions et de maladies de civilisation disent assez à quel point cette (sur)adaptation nous coûte, individuellement et socialement.

Car si nous n’écoutons pas notre âme qui chuchote, elle ne va pas forcément se mettre à crier… Elle va passer le relais à notre corps qui, lui, ne va pas se gêner pour hurler son mal-être !

Pour ma part, j’ai « oublié » qui j’étais pendant très longtemps, jusqu’à ce qu’un burn-out me tombe dessus il y a quelques années.

J’ai joué tellement de rôles dans ma vie que j’en suis arrivée à ne plus savoir qui j’étais et ce que je voulais. Honnêtement, il m’arrive encore de ne pas le savoir, de douter de moi et de tout remettre en question, de vivre dans l’angoisse d’avoir « tout faux » dans ma propre vie. Les habitudes ont la vie dure !

Peut-être pourriez-vous raconter une histoire similaire à la mienne, l’histoire d’une déconnexion passée inaperçue jusqu’au jour où…

– À lire aussi : 9 signes de l’éveil spirituel

annales akashiques ame chemin de vie connexion coeur alice et shiva

Se reconnecter et se réconcilier avec soi-même pour vivre pleinement 

Et si je vous disais qu’il existe un outil puissant et efficace pour se reconnecter à son âme, un vrai raccourci pour mieux se connaître ?

Ce raccourci, cet outil, ce sont les annales akashiques.

Les annales akashiques peuvent être vues comme une immense bibliothèque virtuelle dans laquelle sont stockées toutes les informations sur notre âme, depuis sa création jusqu’à aujourd’hui.

Nous pouvons découvrir dans nos annales les qualités que notre âme a choisi d’exprimer en s’incarnant sur terre, mais aussi retrouver l’origine de nos blocages, parfois en allant explorer nos vies antérieures.

L’avantage, c’est que nous allons directement à la source, sans passer par la case « croyance sur soi » !

En effet, nous pouvons sincèrement croire tout un tas de choses fausses sur nous… Que nous sommes désespérément asociales, que nous n’avons rien à dire, que nous adorons la compétition sociale, que nous sommes incapables de créer quoi que ce soit, que notre vocation consiste à s’occuper des autres – ou l’inverse.

J’ai par exemple eu une cliente (en burn-out…) dont la vie tournait autour de ses enfants et de ses responsabilités familiales. Elle se faisait croire que s’occuper de sa famille était sa raison de vivre, alors que son âme racontait qu’elle avait plutôt besoin de liberté et d’indépendance. Ce qui impliquait de trouver une nouvelle façon de s’occuper de sa famille… sans se perdre au passage.

Alors, oui, pour profiter pleinement des secrets de nos annales akashiques, nous devons avoir la volonté de nous regarder en face, de nous remettre en question et de laisser tomber les croyances erronées que nous avons sur nous-mêmes…

Mais quel bonheur quand on se reconnaît enfin et qu’on se sent pleinement « soi » !

C’est le début d’une réconciliation profonde avec notre essence…

– À lire aussi : Comment développer sa spiritualité ?

Agir pour une connexion toujours meilleure 

Par la suite, il est important de poursuivre ce travail de reconnexion en allant vers ce qui nous fait du bien. Et en nous éloignant petit à petit de ce qui n’est pas aligné avec les aspirations de notre âme.

Cette transformation ne s’effectue pas sans quelques efforts, à savoir oser :

  • modifier nos habitudes,
  • sortir de notre zone de confort,
  • poser nos limites et les faire respecter,
  • faire de nouveaux choix et poser de nouvelles actions,
  • prendre les décisions délicates que nous ajournons depuis des lustres,
  • etc.

Je remarque que, pour moi et pour la plupart de mes clientes, cela passe aussi par un travail de reconnexion à notre corps, à travers l’écoute de nos sensations et l’accueil de notre « matérialité ». Ce n’est pas forcément facile, loin de là, mais cela s’apprend !

Pas à pas, nous pouvons ainsi apprendre à exprimer nos dons naturels, incarner notre vérité et prendre notre juste place dans le monde.

C’est le cadeau des annales akashiques !

Merci Laurine de m’accueillir sur ton blog.

Article invité rédigé par Nadège Gachet
Accompagnatrice en transformation personnelle
Son site

Photo © Zoltan Tasi

You Might Also Like...

6 Comments

  • Reply
    Latmospherique
    14 juin 2020 at 21 h 03 min

    Merci à vous deux ! Je confirme pour avoir “travaille” avec Nadège que c’est un outil puissant. Je me retrouve tellement dans ce formatage. C’est tout un processeur ensuite pour se reconnecter à soi.

    • Reply
      Alice & Shiva
      15 juin 2020 at 12 h 07 min

      Merci pour ton partage Marie 🙏🏻

  • Reply
    Kellya Clanzig
    22 juin 2020 at 19 h 06 min

    Moi aussi, Nadège m’a amenée à la découverte de mes annales akashique et bien plus que quelques séances, cela a été le premier pas vers une reconnexion à moi-meme dans mon quotidien.

    • Reply
      Alice & Shiva
      23 juin 2020 at 12 h 43 min

      Merci pour ton témoignage Kellya !

  • Reply
    Julia
    18 août 2020 at 13 h 13 min

    J’aimerais beaucoup exploré cette piste pour me connecter encore plus à mon âme.
    Je pense qu’une vie inanimée par la puissance de notre âme est une vie vraiment difficile…
    Il est tellement important de faire le vide pour écouter ce silence intérieur 🙂
    Merci pour cet article

    • Reply
      Alice & Shiva
      6 septembre 2020 at 11 h 18 min

      Tout à fait d’accord avec toi Julia, merci pour ton partage ! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :